Boîtier Repcet

Le système REPCET

L’outil REPCET est un système logiciel dédié à la navigation. Il vise, prioritairement, à limiter les risques de collisions entre les grands cétacés et les grands navires.

Le principe est simple et se base sur les éléments suivants : chaque observation de grand cétacé réalisée par le personnel de quart depuis un navire utilisateur de REPCET est transmise en temps quasi-réel par satellite à un serveur situé à terre. Le serveur centralise les données et diffuse des alertes aux navires équipés et susceptibles d'être concernés par un signalement. Les alertes sont alors cartographiées à bord sur un écran dédié.

La nature collaborative du système repose sur la densité du trafic maritime commercial. D’autres contributeurs volontaires peuvent également participer au dispositif en signalant les cétacés observés, notamment les navires militaires, les scientifiques en mer, les opérateurs de whale-watching ou encore la grande plaisance.

Saisie d’une observation

REPCET - saisie d'observation de cétacés

La considération du travail des personnels de quart en passerelle est l’une des clés de l’efficacité du système. C’est pourquoi une attention toute particulière est apportée à l’ergonomie des interfaces utilisateurs, notamment pour faciliter le signalement des cétacés observés.

L’interface de saisie permet ainsi, avec une rapidité optimisée, de fournir une observation au système, automatiquement associée à une série de données essentielles (nom et position du navire, distance et gisement de l’animal, espèce et nombre d’individus, …). Une mire de positionnement relatif a été spécialement conçue à cet effet.

Présentation des alertes

L’interface de cartographie a pour but de présenter les alertes diffusées par le serveur. Elle permet de visualiser les alertes sur un fond de carte et de zoomer / déplacer la carte simplement. Une signalétique intuitive permet de repérer rapidement les dangers, d'en connaître la nature pour, par exemple, adapter la veille en passerelle. Des informations détaillées sur les alertes peuvent être visualisées à la demande (origine, heure, espèce et nombre d’individus).

REPCET - Interface cartographie

Au-delà du positionnement des observations de baleines, le système calcule et représente des zones de risque. Ces aires circulaires et dynamiques correspondent au risque de rencontrer l’animal détecté initialement. La représentation permet d'appréhender intuitivement le niveau de risque pour la traversée d'une zone cartographiée.

Des alarmes paramétrables permettent à l'équipage d'anticiper les situations présentant un risque de rencontre, leur évitant ainsi la nécessité d'une veille continue de l'écran cartographique.

Lorsque la zone de risque disparaît du fait de son obsolescence, la position de l’observation initiale persiste pendant 24 h, mais avec une signalétique identifiable. Cette représentation permet de faire apparaître des secteurs potentiellement dangereux du fait de l'abondance des cétacés récemment observés.

Intégration de modèles de prévision de la distribution des cétacés

Les cétacés ne se distribuent pas de manière aléatoire dans leurs habitats. Leur présence est liée à l’abondance de nourriture, elle-même conditionnée par les paramètres physico-chimiques et biologiques de l’espace-temps. Sur cette base, des modèles statistiques permettent de prévoir les zones de présence des cétacés en fonction des données environnementales fournies par satellite, telles que la température, la courantologie, la salinité, ou encore la chlorophylle.

Une collaboration en cours avec le CNRS permet d’intégrer un premier modèle de distribution des cétacés au système REPCET. L’interface est ainsi capable de représenter les zones à fort risque de présence de baleines. Cette approche expérimentale sera complétée et améliorée au fil des futures versions du système.

Signalement et de représentation des objets flottants dangereux (AVURNAV)

Une collaboration est engagée avec le CROSSMED depuis 2011 afin d’utiliser REPCET comme un vecteur complémentaire de diffusion des AVURNAV. Une version fixe ("shore") a été spécialement développée et installée au CROSSMED, permettant ainsi de diffuser au réseu REPCET les AVURNAV ainsi que les observations de cétacés signalées par les plaisanciers. Deux autres versions "shore" sont installées dans les locaux du Parc national de Port-Cros et de Souffleurs d'Ecume.

Borne interactive

Le système REPCET peut être accompagné d’une borne interactive à destination des passagers des navires équipés. Cette borne à vocation pédagogique fournit un contenu encyclopédique sur les cétacés de Méditerranée et la présentation, sur fond de carte, des positions de baleines récemment observées. Elle permet de valoriser l’implication des compagnies équipées tout en diffusant à bord des informations auprès des passagers et un message de sensibilisation sur la protection des cétacés.

Contribution à la recherche

Au cours de son utilisation, le système enregistre à terre les positions de cétacés transmises par les navires abonnés et les associe automatiquement à une série de données météorologiques fournie par Météo France. La base de données ainsi constituée est mise à disposition de la communauté scientifique avec un objectif de boucle vertueuse : faire progresser nos connaissances sur les cétacés pour permettre, à terme, d'améliorer l'efficacité et la précision du système REPCET.

L’utilisation de REPCET s’inscrit donc à double titre dans la politique de responsabilité écologique des compagnies maritimes : préserver les populations de grands cétacés face au risque de collision et contribuer à la recherche sur ces animaux.

Application smartphone

Appplication smart-phone

Une application smart-phone « REPCET mobile », en cours de développement, permettra à d’autres utilisateurs, professionnels de la mer, de renseigner le système des positions de cétacés croisés afin d’en améliorer l’efficacité. A noter que cette application permettra uniquement d'envoyer des positions de cétacés, mais pas d'en recevoir, afin d'éviter tout risque de détournement pour une utilisation des observations à but commercial. Toutes les informations sur l'application REPCET sont à retrouver ici.

Si vous êtes un plaisancier averti et êtes intéressé pour télécharger l'application et participer au réseau, vous pouvez envoyer une candidature motivée à l'adresse suivante : appli [at] repcet.com

Intégration de capteurs et automatisation des détections

REPCET constitue un socle technologique évolutif. Alimenté, dans sa première version, par des détections visuelles, il est conçu pour intégrer tous types de capteurs (détecteur infra-rouge embarqué, acoustique passive en mer, etc.). Ainsi, dans de futures versions, le système pourra traiter automatiquement les positions de grands cétacés détectés par ces capteurs et ainsi optimiser l’efficacité du dispositif, notamment de nuit.

Interface « Aires Marines »

Une interface web est envisagée à l’attention des gestionnaires des aires marines protégées concernées par le développement du système. L’interface devra permettre, d'une part, de suivre en temps réel les observations de grands cétacés faites en mer et, d'autre part, de naviguer à travers l'historique des observations pour présenter des cartes datées de distribution des animaux. L’objectif est double : fournir un outil d'appui logistique pour la recherche au sein de l'aire marine (exploitation des données temps réel), ainsi qu’un dispositif de monitoring des baleines vues par les navires abonnés (exploitation de l'historique cartographique).